lundi 12 juin 2017

Est-ce que ce sera un météore ?




par Christopher A. Ferrara
SOURCE : Fatima Network Perspectives
Le 12 juin 2017

Dans le Livre de l'Apocalypse (chapitre 8, versets 8-10), nous trouvons la prophétie suivante :

« Puis le deuxième ange sonna de la trompette. Une masse semblable à une grande montagne enflammée fut précipitée dans la mer. Le tiers de la mer se changea en sang. Le tiers de toutes les créatures vivant dans la mer mourut et le tiers de tous les bateaux fut détruit ».

« Puis le troisième ange sonna de la trompette. Une grande étoile, qui brûlait comme un flambeau, tomba du ciel. Elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources d'eau ».

L'auteur de cet éditorial est Monsieur Christopher A. Ferrara. Monsieur Ferrara est avocat de profession. Il agissait aussi comme collaborateur principal de Feu Père Nicholas Gruner, fondateur du Centre de Fatima, Fort Érié, Canada et ayant aussi des installations à Rome. Il est chroniqueur dans plusieurs autres sites catholiques dont Le Remnant Newspaper.

Les phrases « une grande montagne enflammée fut précipitée dans la mer » et « une grande étoile, qui brûlait comme un flambeau, tomba du Ciel » suggère clairement quelque chose avec lequel le monde moderne est bien familier : l'impact catastrophique d'un astéroïde ou d’une comète avec la terre — un événement qui pourrait mettre fin à la civilisation et laisser les survivants faire face à une mort lente et agonisante sans nourriture ni eau dans un monde sombre.

Ce n'est pas un scénario fantaisiste, mais une véritable menace qui a incité la NASA à déployer ce qu'il appelle l'explorateur à infrarouge à grand spectre des objets à proximité de la terre (NEOWISE) [Near-Earth Object Wide-field Infrared Survey Explorer]. NEOWISE est censé détecter des objets massifs près de la terre avec des orbites précédemment non observées qui pourraient apparaître soudainement et sans avertissement pour menacer toute la vie sur la planète.

Et maintenant, nous apprenons que la NASA « a publié l'avertissement à en donner des frissons selon lequel 10 nouveaux astéroïdes « potentiellement dangereux » ont été découverts au cours de l'année écoulée ainsi que 96 autres roches spatiales nouvellement repérées dans notre milieu ». De plus, « les scientifiques qui ont analysé les données ont indiqué qu'ils ont également vu une augmentation inexpliquée de l'activité des comètes ».

Le magazine Newsweek rend compte de la préoccupation croissante que des menaces planétaires se cachent maintenant dans une nouvelle branche de l’essaim météoritique des Taurides [ communément appelées « étoiles filantes » ], qui offre déjà un spectacle spectaculaire dans le ciel nocturne alors que les roches de l'essaim brûlent dans l'atmosphère pendant les pluies météoritiques annuelles. La branche nouvellement découverte de l’essaim météoritique des Taurides a son propre modèle orbital distinct qui, selon les scientifiques de l'Académie Tchèque des Sciences en République Tchèque, contient « au moins deux astéroïdes ayant des diamètres compris entre 650 et 980 pieds [ 198 m à 298 m ]. Un impact d'un astéroïde de cette taille entraînerait une énorme quantité de dégâts si il atteignait une zone peuplée de la planète ».

Encore plus sinistre, cependant, seulement environ un pour cent des objets susceptibles de frapper la terre ont été découverts à ce jour. D'où cette conclusion étonnante de l'astrophysicien de renom Brian May : « Plus nous en apprenons sur les impacts d'astéroïdes, plus il devient clair que la race humaine a vécu sur du temps emprunté ».

Permettez-moi de le répéter : la race humaine a vécu sur du temps emprunté. Les Catholiques le comprennent peut-être mieux que les autres car ils connaissent le rôle du châtiment divin dans l'histoire du salut, à commencer par le déluge : le châtiment de l'humanité en raison de son apostasie et de sa rébellion contre la Loi de Dieu. Et ils connaissent aussi les avertissements divins d'un prochain châtiment transmis par la Mère de Dieu à Fatima, Akita et ailleurs.

Ces chroniques ont noté plus d'une fois que la grande crise ecclésiale qui a suivi le Concile Vatican II a, avec le pontificat actuel, atteint une phase qui ne semble pas admettre une solution au niveau humain pour une réforme de l'Église afin de La restaurer en bon ordre, comme ce fut le cas avec la Contre-Réforme. Les signes s’intensifient où Dieu devra nettoyer le monde comme il l'a fait au moment où il a commandé à Noé de construire l'Arche. Comme Pie XII, écrivant à la lumière de Fatima, a prévenu dès 1951 : « La race humaine est impliquée aujourd'hui dans une crise suprême qui résultera soit dans son salut par le Christ, soit dans sa destruction désastreuse ».

De manière révélatrice, même les conservateurs politiques exaspérés ont fait appel à « au doux météore de la mort » [ « the sweet meteor of death » ] comme la seule solution à la tyrannie croissante du libéralisme. Après un demi-siècle de tyrannie néo-moderniste dans la communauté ecclésiale, les Catholiques ont de bonnes raisons de penser qu'un météore de la mort pourrait bien être l'instrument de la purification divine prédit dans le Livre de l'Apocalypse qu’une série de Papes (Paul VI , Jean-Paul II, Benoît XVI) ont lié explicitement au Message de Fatima.

COMMENTAIRE DU NUL SANS LUI

Voici un très petit échantillon d'extraits des locutions de Lumière de Marie ( Luz de Maria ) sur le sujet des corps célestes justement :

« Mes chers enfants, avec l'instant vient l'effondrement de deux corps célestes. Cet événement sera vu dans le ciel par tous ; ensuite, chaque créature humaine, dans son âme, dans sa conscience et dans son essence, va voir tout le mal qu’elle a commise et le bien qu’elle n’aura pas fait ». Marie à Lumière de Marie le 26 mars 2016

« Mon Peuple, un corps s'approche de la Terre de l'espace ; ce sera une cause de douleur pour Mes enfants ». Jésus 13 mai 2017

« Priez Mes enfants, priez, la terre est agitée avec plus de force à cause de la proximité d'un corps venant de l'Espace ». Jésus 29 mai 2017

MAIS POURQUOI DONC LES GRANDS JOURNALISTES RELIGIEUX
N'EN ONT PAS PARLÉ AVANT ?

C'est simple... Ils ne s'appuient que sur deux sources certaines : la science ( dans notre cas ici, la NASA) et les messages du Ciel authentifiés par l'Église.

Bizarre, ça a pris 100 ans environ avant que Marie d'Agréda ne soit authentifiée par l'Église. Et ils n'en auraient pas parlé pendant 100 ans ! Et pourtant, ses livres [ La Cité Mystique de Dieu ] étaient tout aussi bons pour connaître la vie de Marie avant ces 100 ans écoulés.

Le problème est le suivant : sur les voyants de nos jours, ils ont peur de se tromper et de considérer des faux pour des vrais. Ils préfèrent ne pas en parler : de cette manière, ils ne prennent aucun risque auprès de leurs lecteurs, ils maintiennent leur réputation de « grands journalistes ».

Ils ne prennent aucun risque mais qu'en est-il de bien informer leurs lecteurs quitte à ce qu'ils se trompent parfois ? L'Esprit Saint leur ferait-il défaut pour discerner les bons des faux ? Eux qui parlent si souvent de l'Esprit Saint...

Dieu nous envoie Ses Instruments à tous les âges dont cet âge actuel précis mais ces « grands journalistes » préfèrent attendre que la science vienne corroborer les événements à venir. Si bien que les lecteurs sont déjà rendus le nez collé contre la vitre...