samedi 17 juin 2017

Le Pape et les Cardinaux discutent des plans
pour une « saine » décentralisation de l'autorité de l'Église



par : Lisa Bourne
SOURCE : Life Site News
Le vendredi 16 juin 2017, 11:57 am EST





CITÉ DU VATICAN, le 16 juin 2017 (LifeSiteNews) — Le Conseil des Cardinaux du Pape François s’est réuni cette semaine à Rome pour parler de la décentralisation de la gouvernance de l'Église Catholique.

C'était la 20ème réunion du Conseil des Cardinaux, le groupe des neuf Cardinaux que le Pape François a nommés pour travailler avec lui sur la réforme de la Curie.

L'appel à la décentralisation, ou à la dévolution du pouvoir, y compris « l'autorité doctrinale authentique », a été une demande faite au Synode controversé de 2015 par des individus qui rejettent également l'enseignement Catholique sur la sexualité humaine.

Le concept de « saine décentralisation », ainsi que les termes « esprit de collégialité épiscopale » et « synodalité », ont été abordés depuis le Synode de la Famille de 2015. Ceux-ci ont été introduits avec l'avènement du « processus d'accompagnement pastoral » actuel qui a également été lancé au Synode et qui a finalement ouvert la porte à la Communion pour les Catholiques divorcés qui sont remariés.

Parmi les propositions considérées par le Conseil des Cardinaux cette semaine. Il y avait la possibilité de transférer certaines fonctions des dicastères Romains aux Évêques locaux ou aux Conseils épiscopaux, a déclaré la radio du Vatican, « dans un esprit de saine décentralisation ».

Dans un cas, selon le rapport, il fut considéré le transfert possible du Dicastère pour le Clergé à la Conférence épiscopale pour l'examen de l'ordination sacerdotale d'un diacre permanent non marié, l'approbation d'un nouveau mariage pour un diacre permanent veuf et la demande d'ordination sacerdotale par un diacre permanent veuf.

Les diacres permanents sont actuellement une catégorie différente des diacres de transition qui sont en chemin vers la prêtrise. Et les diacres dans les deux cas ne sont pas autorisés à se marier ou à se remarier même si veuf une fois qu'ils sont ordonnés.

La discussion des Cardinaux de cette semaine a porté sur de nouvelles nominations d'Évêques — considérant spécifiquement celles-ci en dehors du bassin de consultation ordinaire des prêtres et des Évêques afin d’utiliser aussi des religieux et des laïcs. Ils ont également discuté des situations où les décisions actuellement prises par les Congrégations du Vatican pourraient être déléguées aux Évêques diocésains ou à leurs Conférences.

Leur travail global a englobé une étude de tous les bureaux du Vatican, avec cette réunion concernant précisément la Congrégation pour l'Évangélisation des Peuples. Les Cardinaux ont également examiné des projets de documents en cours dans les tribunaux et des bureaux du Vatican pour les Églises Orientales, l'Interprétation des Textes Législatifs et le Dialogue Interreligieux. Et ils ont examiné les documents relatifs à trois tribunaux : la Pénitencerie Apostolique, la Signature Apostolique et la Rote Romaine.

Lorsque ces documents seront achevés, ils seront soumis au Pape pour sa décision finale sur les modifications à apporter dans les bureaux respectifs.

Le porte-parole du Vatican, Greg Burke, a fait référence dans une conférence de presse aux bureaux du Vatican en tant que dicastères, a rapporté CatholicCulture.org. Burke n'a fait aucune distinction entre les organisations actuellement classées en Congrégations et celles qui sont des Conseils Pontificaux.

Cette terminologie, selon le rapport, ainsi que le fait que deux nouveaux bureaux importants ont été identifiés comme dicastères, pourraient être interprétés comme un signal à l’effet que certains bureaux seront reclassés dans une restructuration complète de la Curie.

Le Cardinal Australien George Pell a donné une mise à jour au Conseil sur le travail du Secrétariat pour l'Économie dont il est président.

Mgr. Dario Edoardo Viganò, préfet du Secrétariat aux communications, a donné un rapport sur l'état de la réforme du système de communication du Saint-Siège. Son rapport a porté sur les progrès économiques et de gestion du Secrétariat et sur des projets spécifiques qui ont été établis dans le nouveau système de communication sous la direction du Pape François.

Le Conseil des Cardinaux a posé un geste sans précédent en faisant une déclaration d'allégeance au Pape en février, au sujet de l'inquiétude croissante concernant Amoris Laetitia et de la consternation par le manque de réponse du Pape aux dubia soumis en relation avec son document Amoris Laetitia.

Même les préoccupations extérieures exprimées sur Amoris Laetitia et le silence du Pape François en réponse aux dubia — deux expressions très publiques d'insatisfaction de son pontificat — avaient eu lieu juste avant le serment d'allégeance de février par les membres du Conseil.

Une campagne plaça des dizaines de grandes affiches plastifiées autour de Rome qui notaient le démantèlement des Congrégations par le Pape, le renvoi de prêtres et plus encore. Affichant un air sombre de François, les affiches demandaient : « Où est ta miséricorde ? »

L'autre expression du mécontentement provient d'une version satirique du journal du Vatican L'Osservatore Romano avec le Pape répondant aux dubia avec un « oui et non » à chaque question, dénotant la tendance du Pape à l'ambiguïté dans la communication.

Les membres du Conseil des Cardinaux ont rencontré le Pape du lundi au mercredi de cette semaine. Tous les membres étaient présents sauf le Cardinal Sean O'Malley de Boston. Le Pape François était absent mercredi matin en raison de son audience publique générale régulière.

Leur prochaine réunion est prévue pour septembre.