lundi 31 juillet 2017

Paglia aux adultères publics

«Allez tout de suite et recevez la Sainte Communion»




par Christopher A. Ferrara
SOURCE : Fatima Network Perspectives
Le 31 juillet 2017

Personne, ni même un Pape, ne peut modifier l'enseignement constant et la discipline qui lui est intégralement associée de l'Église sur « l'impossibilité intrinsèque » de l'Absolution et la Sainte Communion pour les adultères publics en « deuxièmes mariages » qui ont l'intention de poursuivre leurs relations adultères.

L'auteur de cet éditorial est Monsieur Christopher A. Ferrara. Monsieur Ferrara est avocat de profession. Il agissait aussi comme collaborateur principal de Feu Père Nicholas Gruner, fondateur du Centre de Fatima, Fort Érié, Canada et ayant aussi des installations à Rome. Il est chroniqueur dans plusieurs autres sites catholiques dont Le Remnant Newspaper.

Rappelez-vous ce que le Pape Benoît XVI a dit au sujet de la fonction de la papauté dans son premier sermon en tant que Pontife Romain nouvellement élu :

« Le Pape n'est pas un monarque absolu dont les pensées et les désirs sont des lois. Au contraire : le ministère du Pape est une garantie de l'obéissance au Christ et à sa Parole. Il ne doit pas proclamer ses propres idées, mais se lier constamment lui-même et l'Église à l'obéissance à la Parole de Dieu, face à toute tentative de l'adapter ou de l'édulcorer ainsi que de toute forme d’opportunisme ».

Considérez la Parole de Dieu concernant le divorce : « Tout homme qui renvoie sa femme et en épouse une autre commet un adultère, et celui qui épouse une femme renvoyée par son mari commet un adultère ». (Luc 16 :18).

Sur la base de la Parole de Dieu et de l'enseignement et de la discipline constante de l'Église en l'obéissant pendant 2 000 ans, à la fois Jean-Paul II et Benoît XVI — en tant que Papes — ont réaffirmé l'enseignement bimillénaire de l'Église que les adultères publics, par le fait même de leur état de vie, ne peuvent pas participer au Saint Sacrement.

Mais maintenant, merci uniquement à Amoris Laetitia (AL), on nous dit que le même prélat que le Pape François a nommé en charge à l'Institut Pontifical Jean Paul II pour l'Étude du Mariage et de la Famille que cet enseignement a été renversé dans la pratique. L'Archevêque Vincenzio Paglia (peint sur une murale obscène infâme) déclare ouvertement dans un entretien récent que ceux qui vivent dans des unions « irrégulières » doivent maintenant être « intégrés » dans la vie ecclésiale tels qu’ils sont, sans modification préalable à leur vie :

« Ceux qui vivent dans des situations irrégulières, s'ils acceptent d'être accompagnés dans un voyage de foi partagé dans la communauté Chrétienne (surtout si le processus est promu et guidé par l'Évêque), pourront rencontrer diverses formes d'intégration progressives sans exclure l'intégration sacramentelle ».

Le verbiage sans signification — « être accompagné dans un voyage de foi partagé dans la communauté Chrétienne ... des formes graduelles d'intégration » — est simplement une feuille de vigne qui cache une pure permission pour ceux qui vivent dans divers états d'adultère habituel et public à recevoir la Sainte Communion sans modification préalable de leur vie. Et c'est exactement ce que les Évêques d'Allemagne, de Sicile, de Malte et d'ailleurs ont autorisé tandis que les Évêques d'autres pays, comme la Pologne, continuent à défendre l'enseignement et la discipline bimillénaires de l'Église, tout comme les deux précédents prédécesseurs de François sur la chaire de Pierre .

Le titre chez Life Site News dit tout : « L'Archevêque du Vatican : le Pape François a ouvert la Communion aux adultères ». Et c'est le prélat qui a été nommé responsable de l'Institut de Jean-Paul II sur le Mariage et la Famille !

Nous sommes témoins d'une catastrophe croissante. L'aveuglement volontaire des faits n'est pas une option ici. Tout ce que nous pouvons faire face à cette réalité est précisément ce que Notre-Dame de Fatima a demandé à tous les Catholiques, ce qui comprend la prière pour le Pape. Priez aussi pour la résolution divine qui suivra sûrement la Consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie.

Notre-Dame de Fatima, intercédez pour nous!