lundi 5 juin 2017

Le Pape François invite les missionnaires à annoncer
Jésus-Christ, et non pas à répandre de « l'idéologie »

Il ne faudra plus parler des pauvres
de votre Théologie de la Libération, Saint Père





Par Thomas D. Williams, Ph.D.

SOURCE : Breibart
Le 4 juin 2017







Petit commentaire du Nul sans Lui :

Certains auront été surpris par nos remarques en page principale où l'on oppose le « prosélytisme » si souvent mentionné par le Pape jusqu'à tout récemment avec l'évangélisation tout azimut qu'il prône maintenant.

Nous vous présentons dans les trois encadrés des opinions identiques à la nôtre sur ce sujet dont celles de deux prêtres. Si vous désirez lire tout au long les extraits de ces encadrés ( le deuxième est sublime en humour... parfois noir ), cliquez ici et ici et ici pour atteindre des articles complets.




La mission de l'Église, a déclaré le Pape François, est d'annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ à « tous les hommes et femmes de bonne volonté », car Lui seul est « le Chemin, la Vérité et la Vie ».

Dans son message pour la Journée Mondiale des Missions publié dimanche, François a déclaré que Jésus-Christ était « le premier et le plus grand évangélisateur » — un terme qui signifie littéralement celui qui annonce de bonnes nouvelles. « Le monde a vraiment besoin de l'Évangile de Jésus-Christ » a-t-il déclaré.

L'idée de la mission, a déclaré le Pape, n'est pas un complément à la vie de l'Église mais se trouve « au cœur de la Foi Chrétienne ».

Selon l'Évangile, en fait, le dernier commandement que Jésus a laissé ses disciples était celui de la mission :

« Allez donc auprès des gens de toutes les nations et faites d'eux mes disciples ; baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à pratiquer tout ce que je vous ai commandé. Et sachez-le : je vais être avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde ».

« L'Église est missionnaire par nature » a déclaré le Pape dans son message. Sinon, « elle ne serait plus l'Église du Christ, mais un groupe parmi d'autres qui finissent bientôt par servir leur but et s’éteindre ».

Le Pontife s'efforçait également de distinguer le message de Jésus de ce qu'il appelait « l'idéologie religieuse ».

La mission de l'Église, a déclaré François « n'est pas de répandre une idéologie religieuse et encore moins de proposer un enseignement éthique ambitieux », une tâche entreprise par beaucoup d'autres « mouvements dans le monde entier ». Par le biais de la mission de l'Église, « Jésus-Christ Lui-même continue d'évangéliser et d'agir » et il est présent par l'action évangélisatrice de l'Église, a-t-il déclaré.

En citant son prédécesseur, le Pape Benoît XVI, François a déclaré qu’« être Chrétien n'est pas le résultat d'un choix éthique ou d'une idée élevée », mais plutôt d'une rencontre avec « une personne », qui donne à la vie un nouvel horizon et une direction décisive.

La mission de l'Église rappelle aussi aux Chrétiens que la terre n'est pas leur véritable patrie, mais qu'ils sont des « exilés qui avancent vers notre maison finale », qui est le Royaume des Cieux, a-t-il déclaré.

Le Pape a rappelé que, puisque la mission est au cœur de l'Évangile, c'est une tâche partagée par tous et ne se limite pas à quelques personnes.

Le travail missionnaire n'est pas seulement la tâche de ceux qui ont tout abandonné pour suivre Jésus dans les missions, a déclaré François, mais plutôt, l'Église est appelée à « développer un cœur missionnaire dans tous les êtres » car tous partagent un Baptême commun.

Ses paroles ont fait écho à celles du Catéchisme de l'Église Catholique qui déclare que « toute l'Église est apostolique » et qu'elle est envoyée par Jésus dans le monde entier.

« Tous les membres de l'Église participent à cette mission », déclare le Catéchisme, et tous sont appelés à l'apostolat, comprenant toutes les activités qui visent à « répandre le Royaume du Christ sur toute la terre ».

Le Pape a publié son message à l’occasion de la Fête Chrétienne de la Pentecôte, 50 jours après Pâques, une célébration qui rappelle la venue du Saint-Esprit sur les Apôtres et la naissance de l'Église.